La passion du libre

Débuter avec gnuplot

Cliquez sur le bouton pour afficher les conseils de lecture.Cliquez à nouveau pour les masquer

Fenêtres surgissantes explicatives

Certains mots dans le texte, affichés en vert et en gras, sont précédés d'une étoile verte sur fond orange. Par exemple, ce mot : lien.

Si vous placez le pointeur de la souris sur un tel mot, une fenêtre surgissante – popup – s'ouvre alors que l'affichage du reste du documment s'atténue. Cette fenêtre contient une explication détaillée du mot en question

Une fois que vous avez pris connaissance de ce que vous affiche cette fenêtre surgissante, vous pouvez retourner à l'état normal en cliquant ailleurs dans le document.

Navigation

Pour naviguer, utilisez le menu vertical à gauche du texte. Les entrées de menu marquées d'une petite flèche vers le bas ouvrent un sous-menu lorsqu'on clique dessus.

Vous pouvez également choisir une lecture continue en cliquant sur un des liens proposés en bas de page.

Tracé de fonctions

Le tracé d'une fonction se fait à l'aide de la commande plot. Pour le tracé d'une fonction, il faut distinguer 3 modes :

  • cartésien
  • paramétrique
  • polaire

Mode cartésien

C'est le mode par défaut avant tout changement de mode ou après une commande reset. Dans ce mode la valeur y correspondant à l'abscisse x est donnée par une fonction du type y=f(x). La variable muette s'appelle toujours x et la commande est de la forme plot <f(x)>.

Exemple de commande :

gnuplot> set output "out.png"
gnuplot> plot cos(x**3)      
gnuplot> 

Capture-021

Mode paramétrique

on l'obtient par la commande set parametric. Dans ce mode la valeur de x est donné par une fonction x(t)=f(t) et y(t)=g(t). La variable muette s'appelle toujours t et la commande est de la forme plot <f(x)>,<g(x)>.

Exemple de commande :

gnuplot> set parametric            
gnuplot> set output "out.png"
gnuplot> plot 2*sin(t),3*sin(3*t+1)
gnuplot> 

Capture-022

Mode polaire

On l'obtient par la commande set polar. Dans ce mode, la fonction représente la distance à un point d'origine en fonction d'une valeur angulaire

Exemple de fonction

gnuplot> unset parametric
gnuplot> set polar
gnuplot> set output "out.png"
gnuplot> plot (t**2)/(((t**2)+1)**(1/2))
gnuplot> 

Capture-023

Fonctions disponibles

En général, toutes les fonctions prédéfinies acceptées par les langages C, Fortran, Pascal ou Basic peuvent être tracées.

On retrouve notamment les fonctions suivantes :

  • abs(x) valeur absolue de x, |x|
  • acos(x) arc-cosinus de x
  • asin(x) arc-sinus de x
  • atan(x) arc-tangente de x
  • cos(x) cosinus de x, x est en radians.
  • cosh(x) cosinus hyperbolique de x, x est en radians
  • erf(x) fonction erreur de x
  • exp(x) fonction exponentielle de x, base e
  • inverf(x) inverse de la fonction erreur de x
  • invnorm(x) inverse de la distribution normale de x
  • log(x) log de x, base e (i.e. ln(x))
  • log10(x) log de x, base 10
  • norm(x) distribution gaussienne normale
  • rand(x) générateur de nombres pseudo-aléatoires
  • sgn(x) 1 si x > 0, -1 si x < 0, 0 si x=0
  • sin(x) sinus de x, x est en radians
  • sinh(x) sinus hyperbolique de x, x is en radians
  • sqrt(x) racine carrée de x
  • tan(x) tangente de x, x est en radians
  • tanh(x) tangent hyperbolique de x, x est en radians

    Sons aussi prises en charge les fonctions suivantes : bessel, gamma, ibeta, igamma et lgamma.
    De nombreuses fonctions acceptent des arguments complexes. Les opérateurs unaires et binaires sont pris en charge.

L'opérateur ** (puissance) est le même qu'en Fortran. Les parenthèses peuvent être utilisées pour modifier l'ordre d'évaluation des opérations. Les variables nommées x, y, et z sont utilisées comme les variables indépendantes par défaut. La constante pi est prédéfinie, elle s'appelle avec pi.